recettes

  • A table ! Crumble aux tomates vertes

    Inspirée par Bleu hérisson, une Fil(les) du Centre, j'ai eu bien envie de me mettre un crumble salé courgettes-chèvre sous la dent. Sauf que je n'avais ni courgettes, ni farine d'épautre, ni fromage de chèvre. "Quuuooooiiii !!!" vous exclamez-vous, une tourangelle sans fromage de chèvre dans le frigo !!!! Mais comment est-ce possible ??!! C'est comme habiter en bord de mer et ne pas avoir un banc d'huitres pour copines !! Ou vivre dans le Périgord et ne pas avoir un bloc de foie gras dans le sac à main !! Ben oui, que voulez-vous, j'ai des trous d'air en ce moment et je suis donc momentanément sans fromage de bique dans le frigo...

    Mais j'ai trouvé de quoi faire... un crumble de tomates vertes... !! Délicieux, famous, de la balle de mozarella !

    Prenez 4 ou 5 tomates vertes, 4 ou 5 tomates rouges, une 10zaine d'asperges vertes, faites suer le tout dans une casserole avec des petits oignons rouges et un peu d'aïe ;! coupés finement.

    Préparez une pâte à crumble avec de la farine, des flocons d'avoine, du beurre (j'ai mis 2 verres de farine pour 2 de flocons d'avoine et l'équivalent d'un verre de beurre... (woui woui je fais de la cuisine à la louche mais ça marche). Bref mettez autant de beurre qu'il vous semblera bon jusqu'à ce que ça ressemble à de la pâte à crumble (il faut que ça soit grumeuleux - ps : j'adore ce mot !)... Salez, poivrez...

    Prenez un plat allant au four, étalez la préparation tomates-asperges (il faut qu'elle soit bien cuites, comme une ratatouille), émiettez par dessus de la feta (my god ! je vais me mettre les biques tourangelles à dos, pas de fromage de chèvre local dans le frigo - mais de la feta, soyez sympas, vérifiez que vous n'avez pas une chèvre derrière l'épaule en lisant mon billet, je n'ai pas envie que ça se sache), étalez ensuite la pâte à crumble puis mettez au four une bonne 1/2 heure th. 170°C. Il faut que la pâte soit cuite et dorée comme vos cuisses de nymphes à la fin de l'été...

    Pendant ce temps, préparez une salade, mettez la table et criez A TABLE dans la maisonnée ! (sauf s'il est 10h du matin ou sauf si vous êtez toute seule...quoique...)...

    CRUMBLE TOMATES VERTES.JPG

  • Crème capitale

    J'ai eu la chance de recevoir un délicieux cadeau hier soir : un pot de crème de caramel au beurre salé...

    Comment vous dire... je crois que c'est encore pire que la pâte à tartiner dont je vous ai parlé il y a quelques semaines.

    Je l'ai testé hier soir avec mes copines sur des mini-crêpes ... c'était... pffffff... et associé à du chocolat fondu... c'était encore plus... pfffff...

    Et puis ce midi, je l'ai essayé sur du fromage blanc... c'est parfaitement parfait.

    DSCN4909.JPG

    Cette crème est un crime capital pour mon tour de taille (qui je le rappelle enfle à la simple vue d'une quelconque gourmandise) mais tant pis ! Je vais la ranger dans la catégorie des alicaments et considérer que c'est un excellent remède pour... euh... voyons... ah si... pour fortifier les ongles ! Une bonne dose de crème sur le bout des doigts, attendre 5 secondes, puis se lécher les doigts ! Et voilà, des mimines toutes belles et le sourire de gourmandise jusqu'aux oreilles. J'appelle ça de la beauté au naturel ! 

    Vraiment, je vous la recommande. Elle est produite par CARAMEL 22 à Trégastel. On peut la commander sur internet ICI (la proposition de commander 12 pots en une fois est tout à fait justifiée... vous comprendrez quand vous aurez goûté le premier).

    Merci Momo pour ce cadeau !

     

  • Pleasure

    Connaissez-vous ceci ? Non ? Et bien considérez-vous comme chanceuses. Cette pâte à tartiner est capable de transformer votre quotidien en enfer. newtree.jpg

    J'explique : vous vous couchez le soir en pensant à votre petit-déjeuner, vous en mettez sur votre pain, dans votre fromage blanc, enfin partout là où c'est possible. Vous ouvrez et refermez fébrilement le frigo 50 fois dans la journée en marmonnant "non non non ce n'est pas raisonnable"... Et vous vous retournez vers le placard où la petit voix de la version "lait-miel" vous susurre de venir l'ouvrir...

    Je suis curieuse (et gourmande). Donc lorsque j'ai vu ces produits sur Ventes Privées, je me suis laissée tenter. Et je ne suis absolument pas attardée sur la promesse de la marque Newtree "Vous aimez le chocolat et voulez vous faire du bien sans culpabiliser ? Newtree vous a compris et vous propose une relation nouvelle avec le chocolat : gourmande et bienfaisante à la fois." J'aurais dû m'y intéresser car : oui effectivement Newtree nous a comprises et oui nous entrons dans une relation nouvelle avec le chocolat : on franchit un nouveau stade dans l'addiction, notre passion pour le cacao prend une nouvelle dimension pour nous entraîner sur des chemins de sensations plus intenses...

    Mais Newtree nous rassure. Une relation nouvelle oui mais avec des vertues bienfaisantes... Mais ils sont fous, c'est pire !!! Car plus rien ne nous retient dans cette folie. Chaque cuillerée offre des propriétés stimulantes, digestives ou relaxantes... Noooon noooon, ces produits ont forcément un défaut... je traque donc sur l'étiquette le conservateur, la source d'ogm, le colorant... et bien zéro, nada...
    Ils sont bons sur toute la ligne (ou presque*). Ce qui n'est absolument pas le cas de la mienne...

    Conclusion : si vous croisez ce pot où que ce soit, surtout, ne le regardez pas, ne le touchez pas, passez votre chemin la tête haute !

      

    *pour celles qui sont sensibles au sujet, je n'ai encore rien trouvé sur leurs relations avec les producteurs de cacao...

  • Souvenirs d'enfance

    Presque 15 jours sans "bloguer"... que c'est long... Je tente un petit post en pianotant debout (!) pour vous remercier de vos très gentils messages qui m'ont fait chaud au coeur !

    J'en profite également pour partager un souvenir d'enfance à l'occasion du Self Portrait du Jeudi. Je n'ai pas su résister ! Il s'agit d'un dessert dont on se régalait étant petites chez notre mamie adorée. Je ne me souviens plus du nom de ce dessert mais il est super bon, super frais et super facile à faire ! Tout pour plaire ! Je vais l'appeler "le gâteau soeurette" car c'est elle qui a rappelé à mon bon souvenir ce dessert d'enfance.

    DSCN4431.jpg

    Le gâteau Soeurette

    Il a un look très rigolot qui amuse les petits (des oeufs au plat en dessert !!). Le petit doigt sur la photo, c'est pour le Self portrait. C'est le petit doigt de la gourmandise, celui qu'on trempe quand on est petit (et quand on est grand aussi) dans le chocolat fondu, la confiture, la pâte à gâteau, la pâte à crêpes...

    Il vous faut 1 boîte d'abricots au sirop léger, des biscuits à la cuillère, un sachet de préparation de flan à la vanille, du fromage blanc. Il faut commencer par tapisser le fond d'un moule à gâteau avec les biscuits préalablement trempés dans le sirop d'abricots. Ensuite il faut préparer le flan à la vanille (équivalent 1/2 l) et verser la préparation sur les biscuits pour les recouvrir (pas les noyer, juste les recouvrir). Il faut laisser refroidir et ensuite étaler une bonne couche de fromage blanc (que vous aurez un peu sucré avec le sirop des abricots avant). Puis disposer les abricots et mettre au frais. Ensuite, comme d'habitude, prendre le temps de se régaler !

     

    DSCN4434.JPG

     

    Je retourne m'allonger bien sagement après ces quelques minutes de pure folie !

    A bientôt

     

  • Propre comme un sou neuf !

    Deux astuces "vertes" et très économiques testées et approuvées, ça vous dit ? Une première pour faire du propre dans la maison et une seconde pour s'occuper de soi.

    La première commence a être assez connue. Il s'agit d'une préparation à base de noix de lavage pour faire votre lessive ou nettoyer la maison et même fabriquer votre shampoing.

    C'est très simple à préparer. Il faut faire bouillir une poignée de noix de lavage dans 3 litres d'eau, laisser reposer une nuit, refaire bouillir une nouvelle fois, retirer les noix et transvaser la préparation dans des bouteilles. Et voilà, vous venez de préparer 3 litres de lessive naturelle pour quelques centimes d'euros. Vous pouvez ensuite parfumer votre lessive avec des huiles essentielles (deux trois gouttes pour une lessive suffisent). Lorsque vous faites une lessive de blanc ou que vous devez laver du linge très tâché, je vous recommande de rajouter 1 càs de percabonate de potassium.

    noix.JPG

    Cela fait presque un an que nous faisons toutes nos lessives avec cette préparation et nous n'avons jamais été déçus (sachant que l'on fait des machines à 30° ou 40° - plus économique et bien suffisant pour la plupart du linge). Regardez le niveau de paquet de noix. Presque un an de lessive et j'ai utilisé un peu plus de la moitié du sachet (on est deux à la maison et on fait 2 lessives par semaine). C'est vraiment très très économique car un 1 kg de noix de lavage coûte en moyenne 10 à 14 euros (voir une promo ici) et un 1kg de percarbonate de soude environ 9 euros (vous pouvez aussi utiliser du bicarbonate de soude). Avec ça, vous avez largement de quoi faire plus d'un an de lessive et de nettoyage en tout genre (pour le sol, le frigo ou la salle de bain, je vous recommande d'utiliser quelques gouttes d'huile essentielles de géranium  - top pour désinfecter).

    lessive.JPG

     

    La seconde astuce que je vous propose, est une préparation pour se faire un masque purifiant maison. Là aussi c'est très économique. Il vous faut acheter de la poudre d'argile (environ 4,50 euros un paquet de 300 grammes). Prenez en gros 2 càs de poudre d'argile, mélanger avec 2càc d'eau, laisser reposer 1 heure. Rajouter quelques gouttes d'eau florale pour parfumer si vous le voulez (eau de rose, eau de lavande..., environ 5 à 6 euros un flacon), remélanger et appliquer sur le visage une 15zaine de minutes. Rincez à l'eau. La peau est toute nette et toute douce. Cette même argile peut aussi être utilisée en plus grande quantité avec une eau tiède et appliquée dans le dos. Cela permet de faire un soin du dos pour vraiment pas cher et c'est en plus très bon pour dénouer les tensions.

    masque.JPG

     

    Je vais prochainement essayer de fabriquer des gommages à partir de noix de coco. Je vous raconterai.

    Et pour finir ce "green post", je vous invite à calculer votre empreinte écologique sur le site de WWF. Cela prend 5 minutes et c'est très instructif. En répondant à quelques questions vous pourrez découvrir combien il faudrait de planètes pour que tous les habitants de la terre vivent selon votre mode de vie... ça donne à réfléchir et ça motive pour corriger quelques mauvaises petites habitudes...

    Je vous souhaite un bon dimanche et à très bientôt !

    Edit du 20/04/09

    Suite aux commentaires et questions reçues (merci à vous toutes !), voici un petit complément à mon post :

    Il y a en effet une controverse qui circule sur le net.
    Je suis bien d'accord sur le fait qu'il ne faut pas que nos préoccupations s'arrêtent à notre porte. C'est pourquoi je mise sur le "locavore" autant que possible et que lorsque j'ai besoin de produits qui viennent de loin (thé, café, chocolat...), j'opte le plus possible pour des produits issus du commerce équitable. Je fais aussi attention à limiter mon "empreinte globale carbone" en limitant les déplacements en voiture - vélo, bus pour aller travailler...

    Concernant les noix de lavage (et pour bien d'autres produits), il faut prendre en compte l'amont (production/transport/emballage), le pendant (l'utilisation), l'après (l'élimination du produit) :
    Concernant les conditions de production des noix de lavage, comme tout produit venant de loin, il faut effectivement être attentif et opter autant que possible pour la filière "commerce équitable".  Côté "bilan carbone", une étude réalisée en 2007 par deux étudiants en sciences et ingénierie de l’environnement de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) a démontré que le transport avait un impact moindre que la fabrication de la poudre classique... Pour ce qui est de l'emballage, là-aussi, je trouve que le conditionnement des noix de lavage est plus "green" que les conditionnements des lessives classiques (un film plastique pour un paquet que l'on utilisera pendant plus d'un an + deux bouteilles plastiques recyclées pour conserver la lessive liquide contre plusieurs bidons de plastique ou cartons pour des lessives classiques).

    Concernant l'utilisation des noix de lavage, j'en suis vraiment très satisfaite et je n'ai pas de doute sur le fait qu'elles sont moins polluantes que les lessives classiques. J'y vois aussi l'intérêt d'un produit multifonctionnel (lessive, ménage etc...).  Pour répondre à la question posée par Anne, le percarbonate (ou bicarbonate) renforce l'efficacité de lavage des noix. J'utilise pour les tâches "rebelles" du savon au fiel de boeuf en complément (ne pas s'arrêter au nom du produit, c'est un truc super). Et encore une fois, un paquet de noix couvre vos besoins pour plus d'un an (à raison de deux/trois lessives par semaine).

    Concernant l'après, là aussi, j'y vois l'intérêt de moins polluer l'eau. En plus, les noix peuvent être mises au composteur (ce que nous faisons... j'en profite pour vous conseiller de mettre des composteurs dans votre jardin si vous avez la chance d'en avoir un... contrairement aux idées reçues ça ne dégage pas d'odeurs désagréables et cela vous permet de "recycler" toutes vos épluchures, coquilles d'oeuf, fleurs etc... et au final vous disposez d'un bon engrais pour vos plantes).

    Voilà, pour toutes ces raisons, je continue de préférer les noix de lavage aux lessives classiques... C'est un point de vue parmi d'autres construit par rapport à ce que pu lire et expérimenter... Mais peut-être existe-t-il d'autres solutions encore plus "propres" pour la planète... je ne demande qu'à les découvrir !

    Il n'y a pas de démarche parfaite, le tout est d'essayer de trouver les meilleurs compromis et de faire ce qui nous semble être "au mieux" lorsque nous avons la possibilité de faire des choix. Ce n'est pas toujours simple car nous avons effectivement peu d'informations sur les conditions de production de ce que nous consommons et la plupart des produits parcourent des km avant d'arriver dans les rayons. Je trouve que c'est malheureusement très difficile de vivre sans polluer... Mais il y a quand même des petits gestes à faire pour limiter les dégâts. Pour ma part, je n'ai pas la prétention de faire ce qu'il y a de mieux mais j'essaie de changer petit à petit ma façon de vivre, de me poser des questions, de partager mes expériences et découvrir les vôtres...

    A bientôt !

  • Que fait une madeleine quand elle s'ennuie ?

    Elle se fabrique des copines !

    En fait ce n'est pas que je m'ennuyais, mais j'avais surtout très envie de tester la recette si gentiment publiée par Kyrielle.

    Et c'est une réussite ! Ces petites madeleines sont quand même plus chouettes que celles que j'ai sorties du four jusqu'à maintenant.

    DSCN4338.JPG

     

    J'ai aussi testé la madeleine fourrée au chocolat : un 1/2 carré glissé au coeur de la pâte avant de passer au four ! C'est bueno.

    DSCN4339.JPG

     

    Ce week-end c'est tarte au chocolat et une série de muffins chocolat-orange-noix inspirés par Ginette pour les petit-déj de la semaine prochaine. Il me faudra au moins ça pour reprendre le chemin du travail en pleine forme.

    A bientôt et bon week-end !

     

  • Soirée de stars

    Hier soir, soirée de stars ! Le plaisir de retrouver entre filles, de se régaler de petits plats faits maison, de sélectionner nos chouchous de la Nouvelle Star, de s'extasier devant les cuissots moulés de léopard de Dédé, de papoter de tout et de rien, de se demander où était passée la Miss Momo (d'ailleurs t'es passée où Momo ?), pour finir sur une conclusion comme seule ma soeurette sait en faire "C'est l'auréole qui fait le matelot". Cf le piètre prestation du "beau gosse" qui s'est totalement noyé avec "Cargot de nuit". Il n'a clairement pas assez mouillé le maillot le gamin... mais bon ce n'est pas donné à tout le monde de rugir en pantalon de cuir dans la cale d'un bateau tout en jouant de la clé à molette sous des nuages de vapeur. Pour les nostalgiques, retrouvez le sulfureux moussaillon filmé par Mondino ici.


    Ce post état destiné à la catégorie "Miam Miam", il est temps d'attaquer le coeur du sujet. Les recettes de la soirée. Je ne vous livrerai que la recette "salée" car Christel nous a concocté un dessert tip top dont vous trouverez la recette bientôt sur son blog. Je n'en dit pas plus mais franchement on s'est bien régalée. J'en profite pour faire la promo de sa recette de "sushis sucrés" déjà en ligne sur blog... à se rouler de printemps (hihi sushis/rouleaux de printemps... non... bon je passe)...


    J'ai donc préparé hier soir une tarte fine aux poires et à la fourme d'ambert. Une recette C Lignac.
    Sortez de votre frigo 1 pâte feuilletée (oui soeurette je sais c'est mieux de faire maison mais vraiment la pâte feuilletée c'est compliqué), 4 poires fermes, 200 g de fourme d'ambert, des baies roses, 1 oeuf, 1 filet d'huile d'olive.
    Préchauffez le four th6/7 (200°c), étirez la pâte feuilletée pour la rendre un peu plus fine. Piquez le fond puis badigeonnez-le avec l'oeuf. Découpez les poires fines lamelles, disposez-les sur la pâte, parsemez de baies roses concassées, et badigeonnez avec un peu d'huile d'olive. Passez au four 10/15 min. Emiettez pendant ce temps la fourme d'ambert. Sortir la tarte au bout des 10/15 min, parsemez les miettes de fourme et repassez au four 4 à 5 min.
    Voilà c'est prêt !

    tarte fine aux poires.JPG




  • Crumble chocopoires

    J'ai trouvé cette recette dans un livre que ma môman m'a offert pendant mon séjour à l'hôpital. Il me fallait bien un livre consacré au chocolat pour me consoler de mes tristes plateaux pourtant préparés avec "soin et tendresse" par une grande compagnie de restauration collective (je garde un souvenir mémorable des oeufs au plat en plastique - des oeufs en tube cuits au micro-ondes dans une boîte en plastique...hmmm...).
    J'ai testé la semaine dernière les cookies. Ce week-end je suis passée au crumble dont la pâte est préparée avec du choco (les desserts au chocolat font partie des prescriptions du docteur pour soigner mon dos... si si je vous assure).


    J'ai un peu modifié la recette de base car je n'avais pas tous les ingrédients.
    Il vous faut : 6/7 belles poires, 1 banane, 1 ramequin de raisins secs, 100 g de beurre, 150 g de farine, 50 g de sucre (ou plus selon votre goût), la moitié d'une grosse tablette de chocolat noir pâtissier.
    Commencer par faire gonfler les raisins secs dans un peu d'eau avec 1 càs de rhum (ou 2 ou 3 ou plus selon les destinataires du dessert).
    Beurrer le moule, peler les poires et la banane, couper-les en morceaux et disposez les en vrac dans le plat.
    Passer au mixer le chocolat pâtissier. Mélanger dans un saladier le beurre mou, la farine, le chocolat mixé, le sucre pour obtenir de grosses miettes.
    Lorsque les raisins sont bien gonflés, dispersez-les dans le mélange poires/banane. Puis couvrir avec les grosses miettes de pâte au chocolat.
    Mettez au four (préchauffé th 6) pendant 25/30 minutes (toujours th 6).
    Ayé, c'est prêt !

    DSCN4224.jpg




    Soeurette et Momo, si vous passez par ici, vous me ferez grand plaisir en laissant un petit commentaire pour dire ce que vous avez pensé de ce crumble (et tout autre autre recette que je vous concocterai à l'avenir)... votre avis intéressera les autres blogueuses et vous aurez peut-être des suggestions à faire pour améliorer la recette. Merci les filles.

  • Les petits radis n'ont qu'à bien se tenir#2

    Ma petite recette extra simple testée en début de semaine étant réussie, j'ose la publier. Il vous faut : 1 concombre, 1 botte de radis, une poignée de menthe fraîche, une poignée de persil frais, le jus d'un citron, du sel, du poivre, une càs d'huile d'olive, 4 bonnes càs de fromage de chèvre frais (petit billy par exemple).
    Hâcher le tout au mixer (pas trop non plus pour ne pas en faire un smoothie), mettre au frais et mouler dans un ramequin individuel avant de servir. C'est rapide, frais et bon comme le printemps.

    DSCN4181.jpg





    Je termine par une autre adresse à visiter en cette semaine du DéDé. Je vous invite à visiter l'espace "Des fraises au printemps" de la Fondation Nicolat Hulot. Cet espace permet de comprendre quels sont les impacts de nos choix alimentaires. Saviez-vous par exemple qu'un pot de yaourt à la fraise peut contenir des produits ayant parcourus 9 000 km !...
    Vous y trouverez des astuces pour faire vos courses et des recettes. Il y aussi un jeu très sympa.

  • Pour un goûter aux îles

    Un cake inspirée des îles, ça vous dit pour mercredi !


    Alors voici ce qu'il vous faut pour voyager à l'heure du goûter (ou du petit-déjeuner...).

    Ecrasez 2 bananes bien mûres avec 2 oeufs, 1 sachet de levure, 150 g de sucre et 1 càs de purée d'amandes (ou 50 g de poudre d'amandes).
    Ajoutez 200 g de farine (T60), mélangez, rajouter 100 g de beurre mou. Ajoutez 1 càc de cannelle. Puis 50 g de raisins secs que vous aurez fait macérés pendant 1 heure dans du rhum.

    DSCN4170.JPG



    La pâte crue est délicieuse !
    Concassez du chocolat noir (autant de chocolat que vous voulez, selon gourmandise).

    DSCN4171.JPG



    La pâte crue est encore plus délicieuse avec le chocolat !
    Mélangez bien le tout et versez dans un moule à cake beurré-fariné. Saupoudrez sur la pâte un sachet de sucre vanillé.
    Mettez au four (préchauffé) pendant 45 minutes Th 5-6 (170°C).
    Savourez tiède avec une bonne tasse de thé !

    DSCN4176.JPG



    La version cuite a eu un grand succès aussi !
    A tester en version farine de riz pour Sophie...

    Prochain gâteau : les carottcakes du dernier MCI.

    J'en profite pour glisser une bise aux amis de la Réunion. Nous pensons bien souvent à vous.