miam miam

  • L'été dans un bocal

    Je reviens sur la pointe des pieds après de longues semaines de silence... Occuppée à tout un tas de choses drôles et moins drôles, passionnantes pour certaines, un peu moins pour d'autres, quelques-unes palpitantes... Disons que j'ai profité autant que possible de la fin de l'été... Et puis je suis aussi tout affairée à un projet dont je vous parlerai plus tard... Mazette ça va être chouette !!

    Eté cher été que je regarde partir le coeur serré... Je ne peux m'empêcher d'en garder des petits bouts pour me réchauffer au coeur de l'hiver...

    Cette année, inspirations Marie-Claire Idées... Quelques confitures tirées du petit livre "Confitures et Chutneys, 30 recettes au goût du jour"...

    Dans ma marmite, j'ai donc préparé...

    Une divine gelée de pommes, oranges, citron, cannelle.... 

    30 sept 2010 039.JPG

    Une gourmande marmelade de prunes au lait de coco...

    30 sept 2010 036.JPG

     

    Une surprenante confiture de tomates rouges à la vanille... royale !

    (réalisée par Monsieur Graine himself !)

     

    30 sept 2010 038.JPG

    Voici la recette : 1,5 kg de tomates bien mûres, 1 kg de sucre gélifiant, 1 gousse de vanille, le tout pour 4 pots de 250 grammes. Commencez par plonger les tomates dans l'eau bouillante qqs secondes pour les rafraîchir ensuite sous l'eau froide. Pelez-les, coupes les en 4 (aïe ça fait mal !), résistez à leurs cris, retirer le coeur (aarrghhh) et les pépins, mixez la chair grossièrement, mettez dans une passoire et laissez égoutter une heure. Pesez la pulpe obtenue et ajoutez 900 gr de gélifiant par kilo de pulpe. Mélangez dans une grande casserole, fendez la gousse de vanille en deux, grattez ses petites graines (oulalala ça chatouille) pour les incorporer à la pulpe. Portez à ébullition sur feu vif et laissez frémir 5mn en remuant souvent.

    La confiture est prête quand, en versant une goutte de confiture sur une assiette, la goutte se fige. Si la goutte poursuit son chemin dans l'assiette, poursuivez la cuisson encore un peu.

    Puis mettez en pot (ébouillantés etc vous connaissez la chanson). Cette confiture se conserve 1 an.

     

    Je file les filles... J'ai des petites choses à créer ! J'essaierai de ne pas m'absenter trop longtemps, de toutes façons il faut que je vous montre une très jolie chose que l'une d'entre vous, et non moins célèbre, m'a tout récemment offert, donc à très bientôt !

     

    Des tas de mercis comme des feuilles que le vent fera s'envoler pour vos visites et vos petits mots !

     

  • Glace aux spéculoos et limonade du jardin

    Comme le temps passe vite, déjà un mois que je n'ai pas écrit...

    les journées filent, comme j'aurais aimé retenir un peu plus longtemps celles du mois de juillet...

    joli mois de juillet, quelques jours en bord de mer à l'île d'Oléron et puis aussi

    un peu de couture, un peu de tricot, un peu de jardin, un peu de cuisine...

    à ce propos voici de la fraîcheur pour les papilles avec...

    une délicieuse crème glacée aux spéculos. Une recette sublime à tomber trouvée ICI.

     OLERON 2010 245.JPG

     

    Et puis la découverte de la "limonade" naturelle à la menthe et mélisse

    recette réalisée lors d'un atelier au potager de la Gloriette

    Il vous faut : 50 g de feuilles de menthe fraîches hâchées, autant de feuilles de mélisse, 3 citrons, 1 orange, 250 g de miel, 0,3 l d'eau bouillante et 1 litre d'eau froide. Commencer par préveler le zeste des agrumes et presser le jus. Dans un bocal, mettez le zeste, le jus des agrumes, le miel et les herbes hâchées. Verser l'eau bouillante et mélanger jusqu'à ce que le miel soit fondu. Laisser mariner pendant 1 heure au soleil, filtrer et verser dans un pichet avec 1 litre d'eau bien fraîche (ou de la limonade ou de l'eau gazeuse si vous aimez les bulles).

    J'ai beaucoup aimé cette préparation, l'association des herbes aux agrumes avec la douceur du miel est délicieuse.

    iphone juillet 2010 166.JPG

    La limonade naturelle à la menthe et mélisse

     Recette proposée par Valérie du potager de la Gloriette

      

    Rendez-vous bientôt pour un prochain billet couture !

  • A table ! Crumble aux tomates vertes

    Inspirée par Bleu hérisson, une Fil(les) du Centre, j'ai eu bien envie de me mettre un crumble salé courgettes-chèvre sous la dent. Sauf que je n'avais ni courgettes, ni farine d'épautre, ni fromage de chèvre. "Quuuooooiiii !!!" vous exclamez-vous, une tourangelle sans fromage de chèvre dans le frigo !!!! Mais comment est-ce possible ??!! C'est comme habiter en bord de mer et ne pas avoir un banc d'huitres pour copines !! Ou vivre dans le Périgord et ne pas avoir un bloc de foie gras dans le sac à main !! Ben oui, que voulez-vous, j'ai des trous d'air en ce moment et je suis donc momentanément sans fromage de bique dans le frigo...

    Mais j'ai trouvé de quoi faire... un crumble de tomates vertes... !! Délicieux, famous, de la balle de mozarella !

    Prenez 4 ou 5 tomates vertes, 4 ou 5 tomates rouges, une 10zaine d'asperges vertes, faites suer le tout dans une casserole avec des petits oignons rouges et un peu d'aïe ;! coupés finement.

    Préparez une pâte à crumble avec de la farine, des flocons d'avoine, du beurre (j'ai mis 2 verres de farine pour 2 de flocons d'avoine et l'équivalent d'un verre de beurre... (woui woui je fais de la cuisine à la louche mais ça marche). Bref mettez autant de beurre qu'il vous semblera bon jusqu'à ce que ça ressemble à de la pâte à crumble (il faut que ça soit grumeuleux - ps : j'adore ce mot !)... Salez, poivrez...

    Prenez un plat allant au four, étalez la préparation tomates-asperges (il faut qu'elle soit bien cuites, comme une ratatouille), émiettez par dessus de la feta (my god ! je vais me mettre les biques tourangelles à dos, pas de fromage de chèvre local dans le frigo - mais de la feta, soyez sympas, vérifiez que vous n'avez pas une chèvre derrière l'épaule en lisant mon billet, je n'ai pas envie que ça se sache), étalez ensuite la pâte à crumble puis mettez au four une bonne 1/2 heure th. 170°C. Il faut que la pâte soit cuite et dorée comme vos cuisses de nymphes à la fin de l'été...

    Pendant ce temps, préparez une salade, mettez la table et criez A TABLE dans la maisonnée ! (sauf s'il est 10h du matin ou sauf si vous êtez toute seule...quoique...)...

    CRUMBLE TOMATES VERTES.JPG

  • Crème capitale

    J'ai eu la chance de recevoir un délicieux cadeau hier soir : un pot de crème de caramel au beurre salé...

    Comment vous dire... je crois que c'est encore pire que la pâte à tartiner dont je vous ai parlé il y a quelques semaines.

    Je l'ai testé hier soir avec mes copines sur des mini-crêpes ... c'était... pffffff... et associé à du chocolat fondu... c'était encore plus... pfffff...

    Et puis ce midi, je l'ai essayé sur du fromage blanc... c'est parfaitement parfait.

    DSCN4909.JPG

    Cette crème est un crime capital pour mon tour de taille (qui je le rappelle enfle à la simple vue d'une quelconque gourmandise) mais tant pis ! Je vais la ranger dans la catégorie des alicaments et considérer que c'est un excellent remède pour... euh... voyons... ah si... pour fortifier les ongles ! Une bonne dose de crème sur le bout des doigts, attendre 5 secondes, puis se lécher les doigts ! Et voilà, des mimines toutes belles et le sourire de gourmandise jusqu'aux oreilles. J'appelle ça de la beauté au naturel ! 

    Vraiment, je vous la recommande. Elle est produite par CARAMEL 22 à Trégastel. On peut la commander sur internet ICI (la proposition de commander 12 pots en une fois est tout à fait justifiée... vous comprendrez quand vous aurez goûté le premier).

    Merci Momo pour ce cadeau !

     

  • Pleasure

    Connaissez-vous ceci ? Non ? Et bien considérez-vous comme chanceuses. Cette pâte à tartiner est capable de transformer votre quotidien en enfer. newtree.jpg

    J'explique : vous vous couchez le soir en pensant à votre petit-déjeuner, vous en mettez sur votre pain, dans votre fromage blanc, enfin partout là où c'est possible. Vous ouvrez et refermez fébrilement le frigo 50 fois dans la journée en marmonnant "non non non ce n'est pas raisonnable"... Et vous vous retournez vers le placard où la petit voix de la version "lait-miel" vous susurre de venir l'ouvrir...

    Je suis curieuse (et gourmande). Donc lorsque j'ai vu ces produits sur Ventes Privées, je me suis laissée tenter. Et je ne suis absolument pas attardée sur la promesse de la marque Newtree "Vous aimez le chocolat et voulez vous faire du bien sans culpabiliser ? Newtree vous a compris et vous propose une relation nouvelle avec le chocolat : gourmande et bienfaisante à la fois." J'aurais dû m'y intéresser car : oui effectivement Newtree nous a comprises et oui nous entrons dans une relation nouvelle avec le chocolat : on franchit un nouveau stade dans l'addiction, notre passion pour le cacao prend une nouvelle dimension pour nous entraîner sur des chemins de sensations plus intenses...

    Mais Newtree nous rassure. Une relation nouvelle oui mais avec des vertues bienfaisantes... Mais ils sont fous, c'est pire !!! Car plus rien ne nous retient dans cette folie. Chaque cuillerée offre des propriétés stimulantes, digestives ou relaxantes... Noooon noooon, ces produits ont forcément un défaut... je traque donc sur l'étiquette le conservateur, la source d'ogm, le colorant... et bien zéro, nada...
    Ils sont bons sur toute la ligne (ou presque*). Ce qui n'est absolument pas le cas de la mienne...

    Conclusion : si vous croisez ce pot où que ce soit, surtout, ne le regardez pas, ne le touchez pas, passez votre chemin la tête haute !

      

    *pour celles qui sont sensibles au sujet, je n'ai encore rien trouvé sur leurs relations avec les producteurs de cacao...

  • Souvenirs d'enfance

    Presque 15 jours sans "bloguer"... que c'est long... Je tente un petit post en pianotant debout (!) pour vous remercier de vos très gentils messages qui m'ont fait chaud au coeur !

    J'en profite également pour partager un souvenir d'enfance à l'occasion du Self Portrait du Jeudi. Je n'ai pas su résister ! Il s'agit d'un dessert dont on se régalait étant petites chez notre mamie adorée. Je ne me souviens plus du nom de ce dessert mais il est super bon, super frais et super facile à faire ! Tout pour plaire ! Je vais l'appeler "le gâteau soeurette" car c'est elle qui a rappelé à mon bon souvenir ce dessert d'enfance.

    DSCN4431.jpg

    Le gâteau Soeurette

    Il a un look très rigolot qui amuse les petits (des oeufs au plat en dessert !!). Le petit doigt sur la photo, c'est pour le Self portrait. C'est le petit doigt de la gourmandise, celui qu'on trempe quand on est petit (et quand on est grand aussi) dans le chocolat fondu, la confiture, la pâte à gâteau, la pâte à crêpes...

    Il vous faut 1 boîte d'abricots au sirop léger, des biscuits à la cuillère, un sachet de préparation de flan à la vanille, du fromage blanc. Il faut commencer par tapisser le fond d'un moule à gâteau avec les biscuits préalablement trempés dans le sirop d'abricots. Ensuite il faut préparer le flan à la vanille (équivalent 1/2 l) et verser la préparation sur les biscuits pour les recouvrir (pas les noyer, juste les recouvrir). Il faut laisser refroidir et ensuite étaler une bonne couche de fromage blanc (que vous aurez un peu sucré avec le sirop des abricots avant). Puis disposer les abricots et mettre au frais. Ensuite, comme d'habitude, prendre le temps de se régaler !

     

    DSCN4434.JPG

     

    Je retourne m'allonger bien sagement après ces quelques minutes de pure folie !

    A bientôt

     

  • Que fait une madeleine quand elle s'ennuie ?

    Elle se fabrique des copines !

    En fait ce n'est pas que je m'ennuyais, mais j'avais surtout très envie de tester la recette si gentiment publiée par Kyrielle.

    Et c'est une réussite ! Ces petites madeleines sont quand même plus chouettes que celles que j'ai sorties du four jusqu'à maintenant.

    DSCN4338.JPG

     

    J'ai aussi testé la madeleine fourrée au chocolat : un 1/2 carré glissé au coeur de la pâte avant de passer au four ! C'est bueno.

    DSCN4339.JPG

     

    Ce week-end c'est tarte au chocolat et une série de muffins chocolat-orange-noix inspirés par Ginette pour les petit-déj de la semaine prochaine. Il me faudra au moins ça pour reprendre le chemin du travail en pleine forme.

    A bientôt et bon week-end !

     

  • Soirée de stars

    Hier soir, soirée de stars ! Le plaisir de retrouver entre filles, de se régaler de petits plats faits maison, de sélectionner nos chouchous de la Nouvelle Star, de s'extasier devant les cuissots moulés de léopard de Dédé, de papoter de tout et de rien, de se demander où était passée la Miss Momo (d'ailleurs t'es passée où Momo ?), pour finir sur une conclusion comme seule ma soeurette sait en faire "C'est l'auréole qui fait le matelot". Cf le piètre prestation du "beau gosse" qui s'est totalement noyé avec "Cargot de nuit". Il n'a clairement pas assez mouillé le maillot le gamin... mais bon ce n'est pas donné à tout le monde de rugir en pantalon de cuir dans la cale d'un bateau tout en jouant de la clé à molette sous des nuages de vapeur. Pour les nostalgiques, retrouvez le sulfureux moussaillon filmé par Mondino ici.


    Ce post état destiné à la catégorie "Miam Miam", il est temps d'attaquer le coeur du sujet. Les recettes de la soirée. Je ne vous livrerai que la recette "salée" car Christel nous a concocté un dessert tip top dont vous trouverez la recette bientôt sur son blog. Je n'en dit pas plus mais franchement on s'est bien régalée. J'en profite pour faire la promo de sa recette de "sushis sucrés" déjà en ligne sur blog... à se rouler de printemps (hihi sushis/rouleaux de printemps... non... bon je passe)...


    J'ai donc préparé hier soir une tarte fine aux poires et à la fourme d'ambert. Une recette C Lignac.
    Sortez de votre frigo 1 pâte feuilletée (oui soeurette je sais c'est mieux de faire maison mais vraiment la pâte feuilletée c'est compliqué), 4 poires fermes, 200 g de fourme d'ambert, des baies roses, 1 oeuf, 1 filet d'huile d'olive.
    Préchauffez le four th6/7 (200°c), étirez la pâte feuilletée pour la rendre un peu plus fine. Piquez le fond puis badigeonnez-le avec l'oeuf. Découpez les poires fines lamelles, disposez-les sur la pâte, parsemez de baies roses concassées, et badigeonnez avec un peu d'huile d'olive. Passez au four 10/15 min. Emiettez pendant ce temps la fourme d'ambert. Sortir la tarte au bout des 10/15 min, parsemez les miettes de fourme et repassez au four 4 à 5 min.
    Voilà c'est prêt !

    tarte fine aux poires.JPG




  • Crumble chocopoires

    J'ai trouvé cette recette dans un livre que ma môman m'a offert pendant mon séjour à l'hôpital. Il me fallait bien un livre consacré au chocolat pour me consoler de mes tristes plateaux pourtant préparés avec "soin et tendresse" par une grande compagnie de restauration collective (je garde un souvenir mémorable des oeufs au plat en plastique - des oeufs en tube cuits au micro-ondes dans une boîte en plastique...hmmm...).
    J'ai testé la semaine dernière les cookies. Ce week-end je suis passée au crumble dont la pâte est préparée avec du choco (les desserts au chocolat font partie des prescriptions du docteur pour soigner mon dos... si si je vous assure).


    J'ai un peu modifié la recette de base car je n'avais pas tous les ingrédients.
    Il vous faut : 6/7 belles poires, 1 banane, 1 ramequin de raisins secs, 100 g de beurre, 150 g de farine, 50 g de sucre (ou plus selon votre goût), la moitié d'une grosse tablette de chocolat noir pâtissier.
    Commencer par faire gonfler les raisins secs dans un peu d'eau avec 1 càs de rhum (ou 2 ou 3 ou plus selon les destinataires du dessert).
    Beurrer le moule, peler les poires et la banane, couper-les en morceaux et disposez les en vrac dans le plat.
    Passer au mixer le chocolat pâtissier. Mélanger dans un saladier le beurre mou, la farine, le chocolat mixé, le sucre pour obtenir de grosses miettes.
    Lorsque les raisins sont bien gonflés, dispersez-les dans le mélange poires/banane. Puis couvrir avec les grosses miettes de pâte au chocolat.
    Mettez au four (préchauffé th 6) pendant 25/30 minutes (toujours th 6).
    Ayé, c'est prêt !

    DSCN4224.jpg




    Soeurette et Momo, si vous passez par ici, vous me ferez grand plaisir en laissant un petit commentaire pour dire ce que vous avez pensé de ce crumble (et tout autre autre recette que je vous concocterai à l'avenir)... votre avis intéressera les autres blogueuses et vous aurez peut-être des suggestions à faire pour améliorer la recette. Merci les filles.

  • Les petits radis n'ont qu'à bien se tenir#2

    Ma petite recette extra simple testée en début de semaine étant réussie, j'ose la publier. Il vous faut : 1 concombre, 1 botte de radis, une poignée de menthe fraîche, une poignée de persil frais, le jus d'un citron, du sel, du poivre, une càs d'huile d'olive, 4 bonnes càs de fromage de chèvre frais (petit billy par exemple).
    Hâcher le tout au mixer (pas trop non plus pour ne pas en faire un smoothie), mettre au frais et mouler dans un ramequin individuel avant de servir. C'est rapide, frais et bon comme le printemps.

    DSCN4181.jpg





    Je termine par une autre adresse à visiter en cette semaine du DéDé. Je vous invite à visiter l'espace "Des fraises au printemps" de la Fondation Nicolat Hulot. Cet espace permet de comprendre quels sont les impacts de nos choix alimentaires. Saviez-vous par exemple qu'un pot de yaourt à la fraise peut contenir des produits ayant parcourus 9 000 km !...
    Vous y trouverez des astuces pour faire vos courses et des recettes. Il y aussi un jeu très sympa.